Notre façon d’entrer en relation avec les autres et le monde se créé dès l’enfance et nous marque durablement. Selon que notre attachement ait été sécure ou non, va s’inscrire en nous un mode relationnel qui va conditionner une grande partie de notre vie, voire toute notre vie si ce mode relationnel est largement insécure.

Environ 50% de la population bénéficie d’un attachement sécure qui va lui donner des bases solides et saines pour appréhender le monde et les autres. Mais l’autre moitié devra s’accommoder de manque de confiance fondamental en elle, les autres et la Vie qui entravera plus ou moins largement sa capacité d’action et de résilience. Les trois styles d’attachement insécure sont l’attachement anxieux, évitant et désorganisé. L’attachement anxieux est un mode relationnel créé par une instabilité émotionnelle de l’environnement qui empêche l’enfant d’acquérir une confiance en soi essentielle. Cela fait des personnes qui globalement s’attachent trop aux autres et ne se font pas confiance. L’attachement évitant nait de modes relationnels où la personne, enfant, a été bridée dans ses émotions. L’émotionnel n’avait pas sa place ou a contrario engendrait des situations compliquées à gérer. L’enfant choisi (plus ou moins consciemment) de se couper de ses émotions pour ne pas souffrir. Enfin l’attachement désorganisé, le plus rare, oscille entre attachement anxieux et évitant selon les moments (qui peuvent être très rapprochés), et rend la vie plus ou moins ingérable car aucune stratégie claire n’est adoptée et ces revirements créent une très grande instabilité dans la vie de la personne… Dans cette video, Gwenaëlle Persiaux, psychothérapeute et autrice de « Guérir des blessures d’attachement » et « Coupé des autres, coupé de soi », nous explique comment se créent ces différents types d’attachement et comment les reconnaitre.

Categories: Vidéo