“Souvent j’ai douté, seulement pour des chemins qui n’étaient pas les miens”

Philippe Monchaux